Pas à pas, pays par pays, le récit de nos aventures

Chine
Nepal
Inde
Thailande
Laos
Vietnam
Cambodge
Bali
Australie
Perou
Bolivie
Chili
Argentine

Les préparatifs

Voici le détail de notre joli tableau excel qui résume à peu près la totalité de nos préparatifs. Celui-ci a été la première étape pour concrétiser le projet. Notre tableau a maintenant 17 feuilles !

  • Le calendrier : six mois, cela passe vite, il a rapidement fallu poser à l’écrit les pays que nous souhaitions découvrir et en combien de temps. Notre sélection s’est faite aux coups de cœurs, (beaucoup de pays d’Asie pour Marion et plus d’Amérique du Sud pour Hadrien). Nous avons aussi réfléchi au sens de notre voyage en fonction des saisons. En parcourant le monde d’Est en Ouest de juillet à décembre, nous ne connaîtrons pas d’hiver !

  • Le budget : 35€ par jour et par personne. Ce qui s’équilibrera entre les pays d’Asie où on trouve de quoi se loger pour 10€ à deux et d’autres pays comme l’Australie où la vie est très chère

  • La check list Sacs à dos - Copyright Hélène Camus :-) Objectif, voyager le plus léger possible tout en sachant que ce sac sera notre maison pour 6 moi à venir… hum, mince affaire ! Si notre voyage suscite des vocations, voici ce que nous avons finalement emporté (après avoir épluché les 3 000 forums du Routard, les sites et les conseils des copines…). Je vous fais la version fille hein, vu que c’est moi, Marion qui écris cette partie !
Dans un sac de 60L :
Vêtements :
- 3 tshirt en coton tout simples
- 2 manche longue pour les moustiques en fôret
- un short
- un pantalon en toile beige
- un legging de sport
- des Birkenstock (meilleur conseil, merci les « australiennes » !), je me suis creusée la tête sur comment faire pour ne pas avoir chaud aux pieds quand il fait 30° mais ne pas non plus se bousiller le dos en marchant tous les jours dans des tongs… Ca paraît bête comme ça mais les chaussures sont juste le point clé de tout !
- des baskets
- des chaussures de randonnée (très très lourdes mais il les faut)
- chaussettes/culottes qui sèchent vite vite vite
- un pyjama
- un maillot de bain
- un k-way pour les moussons
- une polaire

Matériel :
- un drap de soie pour dormir (pas par coquetterie mais car léger + qui sèche facilement)
- un appareil photo Reflex (j’en suis encore à la notice, on va y arriver !)
- un eepc
- un téléphone portable en cas d’urgence
- un chargeur solaire
- une serviette Décathlon séchage ultra-rapide
- un couteau suisse
- un livre
- un jeu de cartes
- une aiguille et du fil noir
- une prise universelle
- un petit carnet de route + stylo
- une gourde filtrante
- et le must du must (merci didile !), un sac imperméable très solide dans lequel mettre nos gros sacs à dos pendant leurs passages en soute. Le risque étant, hormis le fait que les sacs se salissent, que les sangles se coincent dans un tapis roulant et déchirent le sac. On en a vu les bénéfices dès notre premier vol !

  • Santé – clairement les kg les PLUS lourds (surtout si vous avez des proches médecins… encore merci pour vos explications patientes !) :

- La trousse à pharmacie, prête à soigner tous les maux de la terre avec les classiques anti-vomitifs&co
- des antipaludéens solides
- des anti-moustiques pour la peau + pour les vêtements (trèèès important, on va sentir bon pendant 6 mois !)
- de la crème solaire I30+50 (il faut ce qu’il faut)
- des purificateurs d’eau
- des échantillons de shampoing/douche (merci les goodies du wei !)
- et pas mal de vaccins ! Les classiques faits chez l’enfant + la typhoide, la fièvre jaune, l’hépatite A et l’encéphalite japonaise. Malheureusement, c’est un budget qu’on oublie souvent…
- et enfin on en a profité pour faire un check up complet santé avant de partir !

  • Administratif. La partie la plus sympa… !

Alors il y a :
- Les billets d’Avion :
Beaucoup de tourdumondistes (si ,si) recommandent les billets tours du monde Skyteam et One World de British Airways. Pour notre part, leurs itinéraires ne collaient pas très bien avec nos envies donc nous avons choisi de passer par Travel Nations, une agence spécialisée dans ce genre de voyages, avec des conseillers sympas qui vous cherchent les vols les moins chers à partir de l’itinéraire que vous leurs donnez. Ils ont été tops avec nous, toujours disponibles au bout du fil, ceux sont même eux qui nous ont appelé la veille du départ pour savoir si on était prêts, si on avait pas de questions… Demandez Norman !

- les Visas :
1ère étape, les photos : certains pays comme l’Inde et l’Indonésie requièrent des photos carrées 5x5 que nous avons donc du faire faire chez un photographe professionnel.
2ème étape, les rdv en ambassade :
Nous avons pris le parti de faire seulement les visas infaisables sur place, nous feront le reste sur là-bas (moins cher et souvent + rapide…) Nous avons donc fait les visas de la Chine car c’est notre première destination. Il a fallu les faire au dernier moment car le visa n’est valable que 30 jours après sa date d’émission. Nous faisons aussi fait les visas L’Inde et le Vietnam requièrent également que les visas soient faits avant le départ. Pour toutes les formalités administratives des pays nous vous conseillons le site du ministère des Affaires étrangères qui est très bien fait.

- L’assurance rapatriement, malheureusement à ne pas négliger…

- Résilier/adapter ses abonnements mobile

- Le permis international : nous en aurons besoin en Australie pour conduire le van que nous avons loué. Si vous habitez en province, un conseil, faites les démarches là-bas, j’ai obtenu le mien en 1 semaine en Bretagne contre 4 annoncées à Paris… Voilà c’est à peu prêt tout il me semble…

Ah oui et une très très grosse partie : l’informatique … !
- l’adresse de messagerie spéciale (jusque là, c’est facile)

- et puis si vous avez le courage (ou s’il vous reste quelques souvenirs d’algorythmie de prépa !), le site internet ! Hadrien a entièrement codé celui-ci, un vrai travail de geek ; il est trop fort !

Bien entendu, cette page est amenée à être modifiée en fonction de ce qu’on aura vécu, ce qui aura vraiment été indispensable dans notre sac, les visas qu’il vaut finalement mieux faire en France (on espère qu’il n’y en aura pas trop !), etc.